Ferrero en Belgique

DU BERCEAU ITALIEN A LA BELGIQUE

C’est en 1958 que Michele Ferrero décide d’ouvrir une entité commerciale à Bruxelles avec pour objectif d’y commercialiser Mon Chéri. La Belgique sera une des premières étapes dans le déploiement de l’entreprise au niveau européen. Le succès est rapidement au rendez-vous et les lancements de produits innovants se succèdent : NUTELLA® en 1965, suivi de Tic Tac en 1970, de Kinder Surprise, premier produit de la gamme Kinder à être lancé en 1976, de Ferrero Rocher en 1990 et bien d’autres… Le succès et l’innovation sont toujours d’actualité avec le lancement en 2016 du premier biscuit du Groupe Ferrero, Nutella B-ready.

Aujourd’hui, Ferrero propose ainsi une vingtaine de produits sur le marché belge, pour le plus grand bonheur des consommateurs locaux.

UN EMPLOYEUR MAJEUR EN CONSTANTE EXPANSION

Depuis son arrivée en Belgique, Ferrero n’a cessé de grandir et d’investir dans le développement de son activité, devenant ainsi un acteur économique de premier plan.

Un premier dépôt est ainsi créé à Ternat en 1975 afin d’assurer une distribution efficace des produits.

Une unité de production - Ferrero Ardennes - ouvre ensuite ses portes en 1989 à Arlon. A cette époque, la crise de la sidérurgie à un impact très négatif sur l’emploi dans le sud du pays, Ferrero est alors accueilli avec beaucoup d’enthousiasme en tant que créateur de nouveaux emplois. L’inauguration de l’usine est d’ailleurs faite en présence de Sa Majesté le Roi Baudouin. Si au départ, 110 emplois devaient y être créés, ce nombre passe rapidement à 300 personnes. Depuis, l’usine n’a cessé de croître grâce à des investissements constants. Elle compte aujourd’hui 8 lignes de production et fabrique en exclusivité pour le monde entier les Kinder Schoko-Bons. Ferrero Ardennes est également le site de production de Kinder Surprise le plus important du Groupe Ferrero. Ses chiffres sont impressionnants : près de 18 millions de Kinder Schoko-Bons, 2 millions de Kinder Surprise et 4 millions de Raffaello sortent de l’usine chaque jour. Le site a enregistré un volume record de 46 000 tonnes en 2017, progressant ainsi de 30% en volume depuis les 5 dernières années. Au total, 96 % du volume de production est exporté vers 45 pays dans le monde.
Ce parcours fait de Ferrero un acteur incontournable sur le marché belge, employant actuellement pas moins de 850 personnes, dont 725 à l’usine d’Arlon, un chiffre qui peut monter jusqu’à 1100 en période de pointe saisonnière. Cette dynamique positive n’est pas prête de s’arrêter, Ferrero Ardennes ayant réalisé un investissement de 21 millions d’euros dans une nouvelle ligne de production en 2016, créant ainsi 50 nouveaux emplois équivalent temps plein.

DES VALEURS FORTES, ADAPTÉES AU MARCHÉ BELGE

En plus de son rôle économique, Ferrero s’attache depuis son implantation en Belgique à y appliquer et développer ses valeurs de respect, de passion et d’engagement, que ce soit envers ses consommateurs, ses salariés ou l’environnement. Le Groupe investit ainsi chaque année de manière à ce que l’usine d’Arlon constitue un véritable exemple de production responsable et durable, utilisant des machines à la pointe de la technologie qui lui permettent de réaliser les meilleures performances énergétiques, en accord avec la norme ISO 50001.

Ferrero a également choisi de soutenir de nombreux projets ambitieux tels que le programme Viasano dont le but est d’encourager des modes de vie sains et actifs afin de réduire la prévalence de l’obésité.